ENG
Buscar
contacto

Contactar con el IAC

El politizado Consejo de la Creación Artística en Francia

AFP - 2 de febrero de 2009

Nicolas Sarkozy a installé lundi le nouveau Conseil pour la création artistique qu’il va présider, en lui fixant pour mission d’impulser un "changement de culture" et pour ambition de faire de la culture "la réponse de la France à la crise économique".

"Je crois fondamentalement à la capacité de l’Etat à impulser un changement de culture, pour apprendre à mieux soutenir le processus de création", a déclaré M. Sarkozy dans un discours prononcé à l’Elysée devant plus de 300 représentants du monde de la culture.

Le Conseil pour la création artistique, qui a pour délégué général le producteur Marin Karmitz, comporte pour le moment douze membres représentant les différents secteurs de la culture. Il compte une seule femme, Dominique Hervieu, directrice du Théâtre national de Chaillot.

On y trouve notamment Jacques Blanc, directeur du Quartz (Scène nationale de Brest), Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la Musique, Vincent Frerebeau, fondateur du label indépendant "Tôt ou tard", Emmanuel Hoog, pdg de l’Institut national de l’audiovisuel, ou encore Laurent Le Bon, directeur du projet Centre Pompidou-Metz.

Nicolas Sarkozy a justifié sa décision de présider le nouvel organisme. "Ma parole est plus libre que celui qui produit et qui doit faire attention à ce qu’il dit (...) c’est donc à moi de donner un coup de pied dans la fourmilière, de bousculer les choses", a-t-il déclaré.

"Je veux que ça bouge, je veux que ça change, je veux que la culture soit notre réponse à la crise économique mondiale (...) et pour que ça soit vrai, il faut que la création soit au coeur de cette politique culturelle que je souhaite impulser", a déclaré le président.

"Je veux vaincre la pensée unique, le sectarisme, les sectes qui voudraient vous inscrire tous dans des petits milieux alors que la culture doit rayonner pour tous", a-t-il dit en s’adressant à ses invités.

Dénonçant des "décennies de mauvaises habitudes", le président a déploré que l’Etat n’arrive pas "à faire des choix et à assumer ses responsabilités"

Pdf del discurso pronunciado en enero por Sarkozy ante el mundo de la cultura: franciacultura